KAYAK-NORD
Connectez-vous au forum
Si vous n'avez pas encore de nom d'utilisateur et de mot de passe, enregistrez-vous

KAYAK-NORD

Forum du réseau de kayakistes randonneurs Kayak-Nord
 
AccueilConnexionS'enregistrer

Welkom aan onze neederlandstalige vrienden! Aarzel niet in uw eigen taal in het forum te posten!

Si vous voulez annoncer une nouvelle sortie, n'oubliez pas d'y joindre une date dans le calendrier!


Partagez | 
 

 EASY ON THE ROTTE !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
BERGHMANS LUCIEN




MessageSujet: EASY ON THE ROTTE !   Jeu 14 Juil - 12:49

Hier nous étions avec Schwalbe à Rotterdam en k1 sur la rivière de Rotte; splendide après-midi, soleil, kayak, décors magnifiques; mais solide vent (45 km/h)au départ sur le lac Rottemeren, avec un double baptême dès le départ : d'abord pour mon nouveau EASYMASTER de Zastera ( merci à Dominique et Yvette de l'avoir ramené si vite et pour vos explications de samedi) et puis un"bain"après 1 mn ( vent latéral).
24 km, aller-retour, que du bonheur, en partant de la grande banlieue, sur un double lac puis en rentrant vers le centre de Rotterdam; pause au club d'aviron RIJNMOND ( accueil très sympa) et retour en soirée avec un soleil déclinant . A noter la qualité de l'eau exceptionnelle : des compétition natation y ont lieu chaque année; une balade idéale pour toutes et tous
Revenir en haut Aller en bas
BERGHMANS LUCIEN




MessageSujet: Re: EASY ON THE ROTTE !   Jeu 14 Juil - 12:50

Revenir en haut Aller en bas
BERGHMANS LUCIEN




MessageSujet: Re: EASY ON THE ROTTE !   Jeu 14 Juil - 12:51

Revenir en haut Aller en bas
Schwalbe
Admin



MessageSujet: Re: EASY ON THE ROTTE !   Dim 17 Juil - 15:56

Vous l'attendiez, non? La tartine de Schwalbe...
Et bien, là voilà!

Rock around de Rotte
Au contact depuis plusieurs mois avec le milieu aviron bruxellois, les échanges d’infos sont nombreux et fructueux. C’est en partageant les expériences d’un rameur hollandais que l’on se retrouve, Lulu et moi sur la Rotte. La quoi ? La Rotte ! la « rivière » hollandaise qui est à l’origine de la métropole Rotterdam. (digue sur la Rotte), aux Pays-Bas. Mercredi 13 juillet, la matinée est passée à gagner sa croûte, dans un bureau déserté par de nombreux collègues en vacances. Mon esprit est aussi en vacances. Difficile de se concentrer quand on sait qu’à midi, on prend la direction du Nord pour découvrir de jolis coins en K.

La Hollande est l’autre pays du fromage, mais surtout l’autre pays du K nomade ! Si la météo est maussade, orageuse jusqu’à 30 kilomètres de Rotterdam, d’un coup, le ciel se dégage sous la puissance d’un vent omniprésent. La voiture de Lulu nous emmène jusqu’au Nord de la ville de Rotterdam. Cette cité de 1,2 millions d’habitants est le cœur industriel des Pays-Bas. 42 kilomètres d quais, à l’embouchure du Rhin et de la Meuse, servent de débouchés économiques à toute l’Allemagne de l’Ouest. Important nœud pétrolier (Rotterdam est le seul port européen avec Le Havre à pouvoir accueillir des super tanker de 400.000 tonnes de pétroles), Rotterdam est une vaste porte d’entrée pour accéder au continent. L’endroit reste sensible aux changements climatiques et à la montée des eaux. Depuis plusieurs années, des études imaginent différents scénarios sous le nom de Deltawerken 2 (le plan Delta 1 faisait suite aux inondations et ruptures de digue dans les années 50). Bref, le premier port européen (et huitième mondial) est un endroit à découvrir.

Première sortie
Lulu coupe le contact à Zevenhuizen, sur les rives des Rottemeren. Ce double lac est vaste. Bordé de quelques moulins, de ports minuscules, de quelques pontons et d’un bac qui transportent les habitants et les touristes. On sort nos K1 des housses. Pour Lulu, il s’agit de sa première rando dans son tout nouveau Easy Master de chez Zastera. Ce K1 a fière allure. Yvette et Dominique Dupas viennent de le ramener en Belgique, quelques jours auparavant. Le vent est bien présent, le site de la météo hollandaise annonce un joli 45-50 km/h (6 beaufort). Le ciel est encore empreint de grisaille. La surface de lac offre de jolies vaguelettes. Oups le démarrage ne sera pas simple. Je pars en premier. Pas très franc, avec de nombreux appuis, mais cela passe. Lulu embarque à son tour. Il quitte le ponton et vole au jus, surpris par une vague latérale plus forte, sa pale l’entraine…au jus ! Le temps de vider et de repartir, en quelques secondes, nous voilà entrain de pagayer en remontant le vent vers le centre du lac pour prendre les vagues en perpendiculaire. Il nous faut bifurquer vers la gauche pour parcourir les Rottemeren, au milieu du lac, le vent nous pousse vers le sud-ouest, vers la Rotte et vers la ville d’Amsterdam. Les vagues sont bien présentes. Cela remue, avec quelques petits surfs à la clé. Lulu tient le coup. La franchise revient. En plus, avec ce vent et la douceur de la température, il sèche rapidement.

Photos?
Depuis quelques sorties, j’ai trouvé le moyen de fixer l’APN sur une ventouse, ‘ventousée’ juste devant l’hiloire. Je m’attèle à prendre quelques clichés. J’ai fixé à l’aide d’une cordelette, une petite loque en microfibres. Je tente avant de déclencher de frotter l’objectif avec ce petit bout de tissu, pour limite les gouttes intempestives sur les photos. SI vous avez des trucs et astuces à partager pour la prise de photos en kayak, je suis preneur !!!

Le double lac se rétrécit, nous passons sous un pont pour entrer sur la Rotte. Si quelques maisons sont présentes sur la gauche, nous sommes en pleine campagne. La berge est haute de 20 ou 30 centimètres maximum. Nous profitons de la vue sur les vastes champs de monoculture. Et la Rotte tournicote gentiment. Par moment, elle se rétrécit avant d’offrir à nouveau un peu d’espace en largeur. Quelques superbes villas se font voir. L’une d’entre elle attire le regard. Construite comme la coque d’un bateau, ceinturée d’une belle terrasse, il semble faire bon vivre ici. Partout de petits (et moins petits) bateaux sont amarrés. Les Hollandais, le peuple de l’eau ? Absolument !

Une autre surprise provient de la qualité de l’eau. Splendide, on y voit parfaitement au travers. A proximité de Rotterdam, on verra le fond de la rivière. En parlant de qualité de l’environnement, on peut évoquer, les jardins taillés aux ciseaux à ongles, la propreté de tous les lieux rencontrés. Pas un papier ne traine, pas un détritus pour abimer la vue. Incroyable. D’où cela vient-il ? L’éducation ? Certainement ! La prévention ? Sans doute ! Le contrôle social ? Peut-être ! La répression ? Il doit y en avoir ! En attendant pour les touristes que nous sommes, c’est vraiment magnifique.

Au coeur de la carte postale
Quelques moulins typiques se laissent caresser du regard. Nous sommes dans une carte postale, mais bien vivante. L’endroit ne dégage pas la même sensation qu’une ville comme Bruges. Le centre-ville de Bruges donne l’impression d’être factice. Beau, propre, mignon mais factice, artificiel, par et pour le tourisme, en ayant perdu son authenticité. Rien de cela ici sur la Rotte, la vie est bien présente.

Nous glissons sous quelques passerelles. Tout le monde se déplace à vélo, là encore cela dégage un sentiment de calme et de bien-être. Quelques tours de 5 ou 6 étages apparaissent. La vue depuis les appartements supérieurs doit être magnifique. Au détour d’un virage droit, nous passons sous le pont de Terbregge. L’habitat est omniprésent et surtout les fameux ‘houseboat’. Ces maisons flottantes sont de toute beauté. De larges baies vitrées sur l’eau, ultra fonctionnelle, ces habitations font rêver. Quelques coures plus loin, nous passons sous l’autoroute A20 (la E19 pour nous) avant de traverser un autre canal, le Boezem. Nous entrons en cœur de Rotterdam. Sur la gauche un club d’aviron, nous y reviendrons.

Centre-ville
Nous poursuivons sur la Rotte. Peu de piétons sont étonnés par la présence de ces deux K1 sur les eaux de leur ville. Les douces berges ont fait place à des murs en brique. Des petits immeubles avec terrasses à fleur d’eau au rez-de-chaussée accueillent commerces, tavernes ou logements. Nous sommes au bout de la Rotte. A 300 mètres de la gare de Rotterdam Centraal, Les célèbres ‘Kubus’ construction cubique sur pointe, ne sont qu’à un jet de pierre. Il est temps pour nous de faire demi-tour.

Photos? Bis !
En passant sous des nombreux ponts de la ville, sur le bureau en verre du pontier apparait la mention ‘Kracht van Rotterdam’, la force de Rotterdam. Cela nous intrigue. Il s’agit d’un évènement culturel où la ville sélectionne 12 photographes qui ont 24 heures pour mettre Rotterdam en image. Le résultat est surprenant : à découvrir sur www.dekrachtvanrotterdam.nl

Bavardages
Nous revenons au club d’aviron ‘De Rijnmond’. Petite pause : nous sommes accueillis par deux dames d’un âge respectable. Ce sont les épouses de rameurs qui s’entrainent. Elles tiennent le bar. Nous prenons un tonic en leur compagnie alors qu’elles nous expliquent les différentes activités du club, orientés rando. Chouette moment d’échange. En partant, elles nous remettent la gazette du club nommée ‘Dolle Klep’, le ‘rollock fou’ (un rollock est la pièce métallique ou s’insère l’aviron en bout de dame de nage). On reprend nos K1 vers le retour, certain que pour ces dames, la visite de deux kayakistes Brukseleirs aura été l’évènement de la journée.
La vue, toujours aussi époustouflante, est bien différente de l’allée. Le vent a faibli. Il est près de 19h00 et la Rotte offre de nombreux passages avec une surface bien plus calme. Plusieurs clubs d’aviron sont présents sur les berges (nous en aurons vu 4 en tout). A Rotterdam, il y a deux clubs kayak, nous n’aurons pas le temps d’y aller, mais ce sera une bonne excuse pour revenir.(plus d’infos sur www.kanorotterdam.nl).

Le bonheur en kayak
Nous arrivons à l’entrée des lacs Rottemeren. Quelle différence !!! Le vent a faibli, ne générant que quelques faibles vaguelettes. Un délice pour revenir au point de départ. Il n’y a plus qu’à ranger les kayaks dans les housses, fixer sur le toit, manger un morceau et rentrer chez soi… HEUREUX !


Pour les photos, c'est ici :

https://www.flickr.com/photos/132078890@N02/albums/72157671065234455
Revenir en haut Aller en bas
 
EASY ON THE ROTTE !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» EASY RIDER film culte des années 70
» Easy Turn
» l'easy II reloaded / découverte par un débutant
» Filet à neige Michelin easy grip
» EASY RIDE OUEST AMERICAIN N.B.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
KAYAK-NORD :: K Nomade-
Sauter vers: