KAYAK-NORD
Connectez-vous au forum
Si vous n'avez pas encore de nom d'utilisateur et de mot de passe, enregistrez-vous

KAYAK-NORD

Forum du réseau de kayakistes randonneurs Kayak-Nord
 
AccueilConnexionS'enregistrer

Welkom aan onze neederlandstalige vrienden! Aarzel niet in uw eigen taal in het forum te posten!

Si vous voulez annoncer une nouvelle sortie, n'oubliez pas d'y joindre une date dans le calendrier!


Partagez | 
 

 Une première fois ou l'autonomie..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Françoise




MessageSujet: Une première fois ou l'autonomie..   Dim 15 Fév - 21:39

Belle première sortie seule sur la Senne ce dimanche. J'ai découvert un cours d'eau mêlant proximité des routes et nature. Je l'avais parcouru avec le groupe des kayakistes débutants, dans les rires, la pénombre puis l'obscurité d'une soirée d'été. Belle surprise donc ! Une remontée d'un heure  et 20 minutes à partir de Drogenbos, contre un courant pas méchant du tout et des méandres à qui en veux- tu en voilà ! Balade animée par les croassements des crapauds, les canards qui allaient par deux, les amoureux de la nature en promenade et les amoureux tout court sur un banc public qui s'offraient des baisers ! Sous la douceur  des rayons du soleil, du lapin courant sur la berge au canard Col vert qui a plongé pour réapparaître quelques mètres plus loin allongé de tout son long sur l'eau poussant une nage rasante du bord de l'eau, au vol du héron surpris par ma visite, la vie grouillait de partout ! La nature se réveille me suis-je dit, appréciant ce tableau d'une lumière naissante qui dansaient entre les branches des arbres dénudés et cette paix qu'il installe en moi. Ma respiration s'amplifiait,  mes idées vagabondaient, j'étais heureuse et émue de me trouver là de par ma seule volonté et d'affronter les difficultés du transport de mon kayak, de la recherche de l'endroit (j'ai dû demander de l'aide ...) de la mise à l'eau, de la lecture anticipée de la rivière, de l'observation du courant et des contre courants, de l'amélioration des mouvements de ma pagaye, réussir un stop pour la petite pause, refaire un bac et amorcer les virages avec plus d'aisance fut très constructif. Tout cela en toute liberté et à mon rythme sur cette rivière  les conditions sont idéales pour s'entraîner. Enfin, ayant assez contemplé et exercé, j'ai entrepris une descente plus dynamique car je me suis prise à me faire la course... à moi-même, juste pour l'amusement.  J'ai pu remarquer grâce à mon chrono, qu'un coup de pagaie dure, pour moi, une seconde et qu'en faire un toute les deux secondes me semble peu sportif !  Descente terminée en 50 minutes. J'aurais bien recommencé...non, pas tout à fait, il reste la fin de l'aventure. Surmonter la peur de la sortie sur un bord de briques assez haut où j'ai failli tombé il y a six mois et  dépasser cette hésitation destructrice du souvenir de l'échec fut encore un moment intense. Sortie réussie et face à l'eau et ses reflets brillants un sentiment de joie profonde m'envahit et un clin d’œil intérieur et reconnaissant à cette nature belle et rebelle me vient spontanément ! La première fois que ...
Je suis allée seule à l'école, le premier bulletin,  la première impertinence, le premier engagement et toutes ces premières fois qui ont déterminé des choix, des tournants proches de petites révolutions intérieures.
Au-delà de l'autonomie acquise par celles-ci les responsabilités, le dépassement du regard des autres, l'effort sur soi-même, l'apprentissage de la liberté, nos choix se déterminent par les actions que nous entreprenons.
C'est au fond de tous ces moments de décision personnelles dans lesquelles les hésitations doivent être analysées et prises en compte pour arriver à mes objectifs que s'est joué mon autonomie. C'est ainsi que j'ai grandi ! Chacune des découvertes des  différentes parties du chemin fut UNIQUE  parce que première. Cette unicité développe " l'être ". Dire oui à la vie, se lancer, oublier les idées toutes faites, trouver l'équilibre délicat entre l'intuition des sens et la critique de la pensée. Avancer...innover...se permettre... s'écouter... accueillir... cela aide à devenir... autonome.
Et voilà qu'en descendant la rivière, le tout de ces réflexions s'est trouvé là devant moi dans ce même sentiment d'une première fois. J'ai besoin d'autonomie comme d'eau pour me désaltérer elle est ma force et je la revendique même si parfois je ne sais comment la vivre et qu'elle me pose vraiment question ! Il m'a fallu rencontrer les autres dans ce chemin d'autonomie, me heurter, changer de direction, me tromper, subir les erreurs de jugements et juger moi-même.
Et souvent j'ai recherché ce moment perdu de ce premier moment d'amour reçu de mes parents pour apprendre à ne pas tomber dans la... dépendance.
Une page est tournée ce 15 février et dans quelques jours le brûlage des « bosses » aura lieu, le carnaval reviendra plus beau l'an prochain ! Bon carnaval à vous ! :-)
Revenir en haut Aller en bas
Fabody

avatar


MessageSujet: Re: Une première fois ou l'autonomie..   Mer 4 Mar - 0:01

L'autonomie, j'y travaille, mais pour ma part ce n'est pas encore gagné! Je n'ai pas encore eu le culot comme toi Françoise de me risquer seule sur une rivière. Cette première fois là se fait encore attendre, mais il y en a déjà eu d'autres

La première séance d'initiation avec Lucien où je me suis baignée très involontairement plusieurs fois!
La surprise de découvrir une sensation toute nouvelle.  Rien à voir avec ce que l'on ressent sur les promène-touristes de location! Je découvre une nouvelle manière de tenir en équilibre (en Wave ou en Zastera) en prenant appui sur ... l'eau! Une dimension inattendue, de précision, d'attention fine à la position du corps qui me rappelle le travail du yoga.

La découverte du côté quasi méditatif du kayak en eau calme, propice aux divagations intérieures,  silent que j’ai ressenti lors de mon premier  weekend avec Kayak-Nord au Luxembourg,  sur le lac de la Sûre et sur la Moselle.  J’aime bien cette dimension, dont la note de Françoise témoigne.  
(C’est moins évident quand je dois « ramer » avec mes petits bras pour ne pas me faire distancer par le groupe. Ou quand je tombe à l’eau bêtement, APRES le barrage. Et que je crains de peser sur les autres.  Embarassed )

La première séance d’initiation à l’esquimautage, entrée dans la troisième dimension.  pale

Mon premier bassin en solitaire quand il n’y a absolument personne au club.  cheers

Mon premier « survol » d’un castor sur l’Ourthe.

Et j’en passe, et il y en aura encore. Mais pour devenir autonome, comme disent les plus expérimentés, il y a aussi la répétition : pagayer, pagayer, pagayer… et participer.  bounce

Fabienne
Revenir en haut Aller en bas
Françoise




MessageSujet: Re: Une première fois ou l'autonomie..   Mer 4 Mar - 18:07

Merci pour ton avis Fabienne ! Elle jette des ponts vers d'autres réflexions comme l'autonomie et les risques, l'autonomie et la découverte de ce sport et des sensations corporelles ressenties, l'autonomie et le chemin intérieur qu'elle provoque en nous, l'autonomie et la solitude du kayakiste.
Quant à ta conclusion, je suis tout à fait d'accord avec toi, pagayer, pagayer pagayer et participer, soit le côté actif et collectif de ce beau sport ! Contente de cet échange et... à bientôt pour des entraînement plus réguliers sur le canal pour commencer ! Le temps passe il y a comme une urgence de se préparer encore mieux !  Si tu as une idée de longs parcours, n'hésite pas à nous la communiquer !Merci et à très bientôt sur l'eau !  :-)
Revenir en haut Aller en bas
 
Une première fois ou l'autonomie..
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Première fois en filet
» Jigsaw monté pour la première fois
» Pour vous la première fois, c'était à quel âge ?
» J'ai sorti mon canari pour la première fois
» Longer la première fois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
KAYAK-NORD :: Le kayak dans tous ses états :: Métaphysique du kayak-
Sauter vers: