KAYAK-NORD
Connectez-vous au forum
Si vous n'avez pas encore de nom d'utilisateur et de mot de passe, enregistrez-vous

KAYAK-NORD

Forum du réseau de kayakistes randonneurs Kayak-Nord
 
AccueilConnexionS'enregistrer

Welkom aan onze neederlandstalige vrienden! Aarzel niet in uw eigen taal in het forum te posten!

Si vous voulez annoncer une nouvelle sortie, n'oubliez pas d'y joindre une date dans le calendrier!


Partagez | 
 

  Déroutant(e) Escaut : La participation crée le sens, fondement de la motivation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Françoise




MessageSujet: Déroutant(e) Escaut : La participation crée le sens, fondement de la motivation   Lun 5 Jan - 12:10

D'abord, car j'ai un doute, Escaut est-il un mot à mettre au féminin ou au masculin ?
Et le sens de cet écrit est posé. Les flots poussés par la marrée qui devait nous faciliter la remontée de cette partie occidentale du fleuve large de 450 mètres, alors que les vagues faisaient balancer mon kayak, de gauche à droite, m'ont fait vivre un réel tumulte ! Mais peu importe, dès après l'élan du départ pris dans l' Annastrand d'Anvers la frénésie de me trouver dans les vagues et dans le même temps réaliser que nous naviguions sur cet estuaire de l'Escaut Occidental, a provoqué le questionnement. Ce lieu qui m'était inconnu jusqu'ici, dont je pressentais un sens peu précis comme : « se diluer dans, se mélanger à, s'étendre, se jeter dans ... la mer du Nord a chamboulé ma pensée.
Et puis, « La randonnée des ours polaires » ( voir sens d'ours Polaires surhttp://kajaktochten.blogspot.be/), en ce début d'hiver 2015, sans grisaille, sans neige ne correspondait pas aux photos admirées précédemment sur internet !
Mon regard curieux était, tour à tour attiré par le paysage. En face, la très belle et grande étendue d'eau, presque la mer ! A gauche j'admire, de loin, la ville d'Anvers et ses beaux monuments ou encore des industries en forme de blocs de béton et par ci par là quelques grues. De l'autre côté, une berge couverte de joncs et de prairies. Ville, nature et activité de production s'opposent et contrarient cette image anticipée de cette randonnée et celle gardée dans ma mémoire d'enfant ! La mer du Nord ! Toute proche en pensée, sans son horizon arrondi, juste un léger goût de sel retrouvé sur mes lèvres éclaboussées par quelques gouttes d'eaux envoyées par les pales de mes pagaies, pas toujours en rythme l'une avec l'autre, comme si mes sens et mon corps reflétaient un état intérieur que seule je percevais.
Les rencontres d'autres kayakistes elles aussi me déroutaient ! U bent hier? Hoe ? Ah! Ik Zal Niet! Waar kom je vandaan? Brussel ! Ah, ja ! Et mon manque de pratique du néerlandais coupant l'élan à vouloir continuer une conversation qui débutait par la découverte des anversois, a ajouté un sentiment diffus d'incapacité communicative !
Et puis, toujours cet état déroutant parce que la police, se déplaçant en petit bateau pour notre protection, interrompait, par sa présence tout au long du parcours cette impression de liberté que les grandes étendues d'eau m'inspirent.
Genre questionné, détente ou travail de production, nature ou chantier et béton, liberté « encadrée », hiver sous un soleil qui n'a pas faibli une seconde, rencontre contrecarrée, courant et marrée mêlés, cette traversée fut un long chemin au cours duquel j'ai choisi de lâcher prise avec ma rationalité, et de profiter de ces moments de détente collective et goûter à ma « désorientation » passagère mais bien présente.
Avec un peu de recul, je ne peux m'empêcher de penser et  vous inviter à faire de même, à ce mois de janvier dont le nom latin, vous le savez sans doute, provient du mois « ianuarius, lui-même nommé en l'honneur de Janus : « dieu romain, des commencements et des fins, des choix, des clés et des portes » ou encore dans la mythologie romaine, « dieu des portes qui était représenté avec deux visages parce que chaque porte ouvre sur deux possibilités. (http://mythologica.fr/rome/janus.htm#sthash.D78ervPN.dpuf) et de me dire que :

Une partie de mon être était encore au départ de cette randonnée, tournée vers la fin 2014, ses fêtes, ses moments moins heureux aussi et l'autre part aspirait secrètement que devant moi s'étale une vue sans limite, sans contrainte, sans doute, sans hésitation, comme un désir d'accepter  positivement ce que la vie m'apportera en 2015. Et pour vous ? D'accord, nous sommes loin du sens historique de cette randonnée.
L'après balade au Kayak club de Niel, fut un feu d’artifice d'amitié renouvelée dans un endroit ou le soleil s'est couché sur les berges inondées d'un courant d'eau couleur sable charriant des débris de joncs, qui s'est mis à couler dans l'autre sens ! La magie de l'enfance revenue en boucle, les rires avec les ami(e)s, la chaleur du potage, le goût délicieux du cake carottes bananes-vanille et la rencontre, entre autre, de trois sympathiques kayakistes néerlandophones ( l'une d'elle a préparé le cake) qui de leur côté s'investissent à redynamiser un petit club de kayak de Temiste ont vite fait de ramener la clarté dans mon cœur et ma tête.
Belle Belgique, dont je ne connaissais qu'une partie du plat pays par un vécu antérieur de visites et vacances et les vers chantés de Jacques Brel, s'est montrée encore une fois si riche et si humaine en cette journée de découverte de la 21è Ijsberentocht Antwerpen- Niel, 18 km op Schelde en Ruppel et de ses kayakistes.
Merci à tous pour l'organisation et le partage de cette belle descente et pour l'accueil à Niel, et meilleurs vœux pour une année de kayak, sportive et réussie !:-)


Dernière édition par Françoise le Mar 6 Jan - 15:02, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
J-P




MessageSujet: Re: Déroutant(e) Escaut : La participation crée le sens, fondement de la motivation   Lun 5 Jan - 22:18

Françoise,
juste une petite correction, en fait nous avons remonté le fleuve, sinon, quel beau texte comme chaque fois.
J-P
Revenir en haut Aller en bas
Françoise




MessageSujet: Re: Déroutant(e) Escaut : La participation crée le sens, fondement de la motivation   Mar 6 Jan - 8:31

Une partie de ma "désorientation" est donc mon incompréhension. Suis contente de ta correction, merci Jean-Pierre.
J'ai appris par l'erreur que
1- Si je veux être autonome, je ne dois pas accorder du crédit aux informations glanées de-ci, de-là.
2- Être autonome c'est aussi se procurer la carte des lieux à temps ! C'est la seconde fois que je me trompe sur le sens du courant.
3- Pour information la carte au 1/20 0000 IGN de l'endroit n'indique pas Niel et donc je n'ai pu déduire le sens dans lequel nous naviguions. A AS.Adventure vous trouverez des cartes routières (écluses, pont, cours d'eau principaux compris).Vous trouverez à l'IGN (fermé pendant les congés légaux) des cartes à l'échelle 1/250 000. Celles de voies navigables ajoutent les signalisations nécessaires aux bateaux. Cela permet de décoder les règles de circulations attendues sur l'eau. Les kayaks étant des petites embarcations ne sont pas soumises à toutes celles-ci. :-)
Je propose comme sujet de nos échanges sur la "Métaphysique du kayak" : l'autonomie du, de la kayakiste ?
Merci à Lucien et Serge pour l'initiative de la randonnée des Ours Polaires qui fut une réussite ! ! Bonne journée à tous :-)
Revenir en haut Aller en bas
Schwalbe
Admin



MessageSujet: Re: Déroutant(e) Escaut : La participation crée le sens, fondement de la motivation   Mar 6 Jan - 11:41

Génial Françoise,
Ton texte initial correspond exactement à l'idée de cette rubrique décalée "de la Métaphysique". Une partie introspective, une partie plus générale, les évolutions intérieures générées par la pratique du kayak... Magnifique et merci pour cette contribution.

L'autonomie: excellent thème de discussion. Ce sera, comme à chaque fois un plaisir de te lire.

Pour les cartes, et pour obtenir une vision d'ensemble, les Michelin routière au 1/200.000ème sont des outils performants. Le site www.viamichelin.fr donne pas mal d'infos. La carte papier permet de mieux voir l'ensemble et donc de mieux se situer. La carte papier s'échange contre +/- 9 euros chez tous les bons libraires (2 cartes pour toute la Belgique).

A bientôt sur l'eau,
Revenir en haut Aller en bas
Françoise




MessageSujet: Re: Déroutant(e) Escaut : La participation crée le sens, fondement de la motivation   Mar 6 Jan - 15:00

Bonjour Jacques, Ah ! Voilà qui est très agréable à lire ! J'ai tenté de répondre à ton exemple et ne savais pas si j'étais dans le bon ! J'ai mis un lien qui ne correspond pas à l'histoire de la randonnée des ours polaires mais bien aux photos de ce dimanche sur l'eau de l'Escaut ! Pourtant je l'ai lue quelque part en cherchant l'info pendant que j'écrivais ! Soit, tout ne se fait pas en une fois. Je peux donc encore progresser ! Merci pour les renseignements pour les cartes ! Je cogite sur l'autonomie de, de la kayakiste et vous ??? A bientôt sur l'eau ! :-)))
Revenir en haut Aller en bas
Serge
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Déroutant(e) Escaut : La participation crée le sens, fondement de la motivation   Mer 7 Jan - 11:15

L'Escaut


Emile Verhaeren a écrit:
Et celui-ci puissant, compact, pâle et vermeil,
Remue, en ses mains d'eau, du gel et du soleil ;
Et celui-là étale, entre ses rives brunes,
Un jardin sombre et clair pour les jeux de la lune ;

Et cet autre se jette à travers le désert,
Pour suspendre ses flots aux lèvres de la mer
Et tel autre, dont les lueurs percent les brumes
Et tout à coup s'allument,
Figure un Wahallah de verre et d'or,

Où des gnomes velus gardent les vieux trésors.
En Touraine, tel fleuve est un manteau de gloire.
Leurs noms ? L'Oural, l'Oder, le Nil, le Rhin, la Loire.
Gestes de Dieux, cris de héros, marche de Rois,
Vous les solennisez du bruit de vos exploits.

Leurs bords sont grands de votre orgueil ; des palais vastes
Y soulèvent jusques aux nuages leur faste.
Tous sont guerriers : des couronnes cruelles
S'y reflètent - tours, burgs, donjons et citadelles -
Dont les grands murs unis sont pareils aux linceuls.

Il n'est qu'un fleuve, un seul,
Qui mêle au déploiement de ses méandres
Mieux que de la grandeur et de la cruauté,
Et celui-là se voue au peuple - et aux cités
Où vit, travaille et se redresse encor, la Flandre !

Tu es doux ou rugueux, paisible ou arrogant,
Escaut des Nords - vagues pâles et verts rivages -
Route du vent et du soleil, cirque sauvage
Où se cabre l'étalon noir des ouragans,
Où l'hiver blanc s'accoude à des glaçons torpides,
Où l'été luit dans l'or des facettes rapides
Que remuaient les bras nerveux de tes courants.

T'ai-je adoré durant ma prime enfance !
Surtout alors qu'on me faisait défense
De manier
Voile ou rames de marinier,
Et de rôder parmi tes barques mal gardées.

Les plus belles idées
Qui réchauffent mon front,
Tu me les as données :
Ce qu'est l'espace immense et l'horizon profond,
Ce qu'est le temps et ses heures bien mesurées,
Au va-et-vient de tes marées,
Je l'ai appris par ta grandeur.

Mes yeux ont pu cueillir les fleurs trémières,
Des plus rouges lumières,
Dans les plaines de ta splendeur.
Tes brouillards roux et farouches furent les tentes
Où s'abrita la douleur haletante
Dont j'ai longtemps, pour ma gloire, souffert ;

Tes flots ont ameuté, de leurs rythmes, mes vers ;
Tu m'as pétri le corps, tu m'as exalté l'âme ;
Tes tempêtes, tes vents, tes courants forts, tes flammes,
Ont traversé comme un crible, ma chair ;
Tu m'as trempé, tel un acier qu'on forge,
Mon être est tien, et quand ma voix
Te nomme, un brusque et violent émoi
M'angoisse et me serre la gorge.

Escaut,
Sauvage et bel Escaut,
Tout l'incendie
De ma jeunesse endurante et brandie,
Tu l'as épanoui :
Aussi,
Le jour que m'abattra le sort,
C'est dans ton sol, c'est sur tes bords,
Qu'on cachera mon corps,
Pour te sentir, même à travers la mort, encor !


Recueil : Toute la Flandre - Les héros (1908)
Revenir en haut Aller en bas
Schwalbe
Admin



MessageSujet: Re: Déroutant(e) Escaut : La participation crée le sens, fondement de la motivation   Mer 7 Jan - 11:22

Merci Serge,
Que cela fait du bien de (re)lire un tel texte. A en avoir la chaire de poule. A ne pas manquer, le tombeau de Verhaeren à Sint-Amands, lové à l'extérieur d'une courbe de l'Escaut. Une merveille.
Revenir en haut Aller en bas
Serge
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Déroutant(e) Escaut : La participation crée le sens, fondement de la motivation   Mer 7 Jan - 13:15

Françoise,

Pour (enfin) comprendre le trajet que nous avons fait:  Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
Françoise




MessageSujet: Re: Déroutant(e) Escaut : La participation crée le sens, fondement de la motivation   Mer 7 Jan - 17:23

Verhaeren me donnait des boutons à l'école !
cela n'a pas beaucoup changé ! Merci tout de même de nous rappeler son talent car il en avait beaucoup ! :-)
Revenir en haut Aller en bas
Françoise




MessageSujet: Re: Déroutant(e) Escaut : La participation crée le sens, fondement de la motivation   Mer 7 Jan - 17:27

Merci pour cette carte Serge ! En regardant la mienne j'ai trouvé la St Annastrand et ai compris que nous remontions comme me l'a dit JP. Si tu avais infirmé mes propos tenus soit que nous "descendions " l'Escaut", j'aurais compris aussi ! Mais c'est pas grave tout le monde peut se tromper. merci pour les explications des bouées aussi ! ! Bonne soirée à toi ! :-)
Revenir en haut Aller en bas
 
Déroutant(e) Escaut : La participation crée le sens, fondement de la motivation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Escaut Radiateur, restau/fabrication de radiateur
» Confirmation de participation à la saison 2011
» Demande d'information pour participation en Belgique
» Résultats : Circuit des Bords de l'Escaut (1.4)
» petition contre la demolition des hutte a condé sur escaut

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
KAYAK-NORD :: Le kayak dans tous ses états :: Métaphysique du kayak-
Sauter vers: